Quelles peuvent être les complications ? 

Mon genou gonfle ?

Le gonflement du genou (épanchement) après l’intervention est tout à fait normal. Le temps de résorption de cet épanchement est variable en fonction du type de pathologie traité, et d’un patient à l’autre. Normalement, le gonflement est modéré, il ne s’accompagne pas de douleurs importantes, et surtout il régresse en quelques jours.

Il se peut que le gonflement soit dû à un saignement intra-articulaire (hémarthrose). Cette situation peut être très douloureuse et invalidante pour le patient. On a la sensation que le genou est « sous pression », les douleurs sont importantes, et cela s’accompagne d’une impotence anormale (marche pénible, usage de cannes  nécessaire).

L’autre gonflement « pathologique » possible est dû à l’apparition d’une infection intra-articulaire (arthrite septique). Cette complication est extrêmement rare après arthroscopie mais peut avoir des conséquences graves pour l’articulation si elle n’est pas dépistée à temps. Le gonflement n’a pas tendance à diminuer au fil des jours, les douleurs sont croissantes. Le genou peut devenir rouge et  chaud. Cela peut s’accompagner de température.

Si vous soupçonnez la survenue d’une arthrite septique ou d’une hémathrose, il est impératif de nous contacter sans tarder ou de vous rendre au service d’urgence. Il est demandé de ne jamais prendre d’antibiotiques, avant qu’un prélèvement ait été effectué.

Les plaies saignent et souillent les pansements ?

Il arrive parfois qu’une plaie d’arthroscopie saigne de façon plus importante. Cela n’entraîne strictement aucun danger. Il suffit de changer le pansement et éventuellement de refaire un pansement un peu plus compressif (augmenter l’épaisseur du pansement et placer une bande élastique) LE DOCTEUR S’EN CHARGE LUI-MÊME, LE PATIENT NE LE CHANGE PAS LUI-MÊME, garder la jambe surélevée. 


Mon genou fait mal ?

L’arthroscopie reste une procédure chirurgicale susceptible de provoquer une douleur postopératoire. Le plus souvent, ces douleurs sont supportables, et diminuent suite à la prise d’antalgiques. Si ces douleurs persistent, ou sont insupportables, il est conseillé de nous contacter pour s’assurer qu’il n’y a pas de complications particulières.

Tout le Personnel ainsi que les patients porteurs de la COVID-19 ne sont pas autorisés à la consultation. Ne considérons donc que la protection est maximale. Le port du masque est OBLIGATOIRE et du gel hydroalcoolique est disponible dans toutes les pièces.